Aprés un mois de patience (mon Dieu qu'il est dur de regarder les copines partir en balade sans vous !), j'ai enfin reposé mon popotin sur Bouchon. Au début, j'avais prévu de me remettre en selle sur la gentille mais butée "Juju" ("Jupette" de son vrai nom), ponette croisée cochon dinde, que j'ai aussi au travail, mais voilà, je voulais pas "juste" remonter, je voulais remonter sur MON poney. J'ai encore un peu mal à la cuisse mais tant pis, là j'en peux plus !!!

Une question me taraude depuis ma chute : "Vais-je avoir peur une fois en selle ?". J'ai le douloureux souvenir de ma cascade d'il y a trois ans. Une belle gamelle et 6 mois de reconstruction "psychologique" avant de pouvoir repartir sereinement en balade. J'ai détesté ces moments de trouille horrible et incontrôlable dés que je quittais le bac à sable. Combien de temps cette fois avant de redevenir moi-même ???

Détente à la longe avant histoire de mettre toutes les chances de mon côté puis en selle ! Un petit quart d'heure au pas et au trot pour voir si la cuisse tient ... et ça tient !  Cavalière un chouille tendue mais pas terrorisée, une bonne nouvelle de plus. Bon ceci dit : nous n'avons pas galopé et je suis restée dans le bac à sable. M'enfin je trouve que cela reste de bonne augure pour la suite.

Du côté de Bouchon, c'est toujours pas "ça",  j'attends désespérement que Doc' Osteo rentre enfin de vacances. Un poney donc pas "carré" mais entre ne pas le bosser et le voir dépenser son énergie débordante à chercher la bagarre avec les copains (nous sommes depuis un mois à environ une balafre par jour) ou le bosser doucement et lui rendre un certain équilibre psychologique, mon choix est fait, na !